Author Archive
L'expérience interdite

L’expérience interdite

L’expérience interdite aborde un sujet généralement tabou dans nos contrées occidentales. Il parle de la vie, de la mort, et des expériences de vie après la mort, avant de revenir à la vie. Vous vous sentez un peu perdu(e) ? Normal, laissez-moi vous conter une histoire…

U-571 : un film presque historique

U-571 : un film presque historique

« U-571 » raconte l’histoire d’un équipage de sous-mariniers américains qui parvient à capturer une machine Enigma pendant la deuxième guerre mondiale, et qui tente ensuite de rentrer au bercail. Le long métrage de Jonathan Mostow ne respecte pas vraiment la réalité historique : ce sont les britanniques qui ont fait tout le boulot, et pas les américains. Et si le U-571 a réellement existé, il a été coulé au large de l’Irlande le 28 janvier 1944, sans avoir jamais été capturé au préalable. Mais « U-571 » n’en demeure pas moins un film dans lequel on se trouve littéralement immergé.

Cloud atlas

Cloud atlas

Adaptation du roman éponyme de David Mitchell (rebaptisé « Cartographie des nuages » en France), « Cloud Atlas » (2102) est un patchwork de genres et de styles qui couvre six époques distinctes, entre le 19ème et le 24ème siècle. Toutes ces histoires se déroulent alternativement sous nos yeux, pour finalement ne suivre qu’un seul et même fil conducteur qui nous mène inéxorablement vers une illumination philosophique.

ATTENTION : cet article dévoile toute l’histoire. Il vaut mieux aller voir le film avant de lire ce qui suit

Dracula

Dracula

Les années passent et les vampires restent toujours à la mode, comme le prouvent les productions comme « Twilight », « Hôtel Transylvania », et en remontant un peu plus loin, « Entretien avec un vampire ». L’âge d’or des films de vampires se situe entre 1960 et 1974, Christopher Lee incarne alors Dracula dans un grand nombre de productions de la société Hammer.

Le Dracula qui nous intéresse dans cet article est le film tiré du roman de Bram Stoker, réalisé par Francis Ford Coppola en 1992. Adaptation très fidèle, ce long métrage nous plonge au coeur de la Transylvanie…

Ninja assassin

Ninja assassin

Très à la mode dans les années 80, les films de ninjas ont compté un nombre incroyable de navets. Pas étonnant que le flot se soit arrêté une fois l’overdose atteinte. C’est donc dans un climat de scepticisme que sort « Ninja assassin » en 2009. Annoncé comme le film de ninja par excellence (on connaît la musique), il faut reconnaître que c’est un film qui ne décrochera jamais de récompense. Il ne brille ni par son scénario, ni par le jeu extraordinaire de ses acteurs. Mais le film de James McTeigue va puiser son énergie ailleurs. « Ninja assassin » est un pur plaisir visuel, la couleur (rouge, très rouge) est annoncée dès les premières minutes, avec une introduction qui tranche directement dans le vif du sujet. Littéralement.

Au programme : des ninjas, un entraînement dur et strict, de l’hémoglobine par seaux entiers, et des légendes. Mais si à la place des légendes, je vous racontais la vraie histoire des ninjas ?…

Black swan

Black swan

« Black Swan », un film poétique dans lequel on peut se délecter de la vision onirique de jolies ballerines insouciantes qui, légères comme le vent, flottent et virevoltent au son d’une douce mélodie… Ca s’annonce féérique, non ?

Et si je vous dis que c’est signé Darren Aronofsky (« Requiem for a dream », « The fountain », « The Wrestler ») ?

Je vois déjà les doigts accusateurs se lever. « Menteur ! » commence-t-on à entendre dans la foule des lecteurs. « Aronofsky ne ferait jamais un truc aussi flan » renchérit quelqu’un d’autre. Damned, je suis grillé, il y a des connaisseurs planqués derrière leur clavier. Ok ok, d’accord . « Black swan » ne déroge pas à la règle et nous invite à suivre le chemin tortueux et torturé d’une jeune fille en quête d’un rêve. Enfin, quand j’écris « rêve », pensez plutôt à « cauchemar »…

Renaissance

Renaissance

« Renaissance », je suis pratiquement sûr que ce titre ne vous dit rien. Rassurez-vous, si vous posez la question à votre entourage, vous vous apercevrez que quasiment personne n’en a entendu parler. Car ce film d’animation réalisé par  Christian Volckman en 2006 (un petit français bien de chez nous) est passé relativement inaperçu. Et pourtant, « Renaissance » confirme la règle qui dit qu’il vaut mieux ne pas se fier au bilan financier ni au score au box-office pour juger de la qualité d’un film.

Watchmen

Watchmen

« The Watchmen », réalisé par Zack Snyder en 2009, est l’adaptation du roman graphique du même nom. L’histoire s’inscrit dans le registre de l’uchronie et dépeint une réalité alternative dans laquelle les Etats-Unis sont sortis victorieux de la guerre du Viêtnam, mais dans laquelle la guerre froide atteint un paroxysme critique. D’ailleurs, pour ceux qui aiment les chiffres, ou qui ont un petit coté « Rain man », le drapeau américain comporte ici 51 étoiles au lieu des 50 habituelles : le Viêtnam constitue le 51ème état (personnellement, je ne suis pas allé vérifier ;))

Les femmes de l'ombre : la 2ème guerre mondiale au féminin

Les femmes de l’ombre : la 2ème guerre mondiale au féminin

Quand on pense à la deuxième guerre mondiale, on a tous les mêmes images qui nous viennent à l’esprit. Les films, documentaires et livres nous ont habitué aux GI américains engagés dans des actes héroïques, aux allemands planqués derrière les MG-42 qui arrosent les attaquants de balles, et aux opérations de sabotage menées par les commandos.

Mais il faut reconnaître que peu de place est accordée aux femmes qui ont également contribué à l’effort de guerre. Le réalisateur français Jean-Paul Salomé s’est donné comme tâche de leur rendre hommage dans son film « les femmes de l’ombre » (2008)

Bye bye 2012…

Bonne et heureuse année 2013 !!!

Alien : histoire d'un artiste surréaliste

Alien : histoire d’un artiste surréaliste

Un monstre bave dans un coin sombre. On ne peut pas distinguer ses yeux. Normal, il n’en a pas… Il s’approche, ouvre ses mâchoires, et une deuxième paire de mandibules de la mort s’avancent sournoisement vers l’arrière du crâne de sa victime. Brutal, presque chirurgical, le coup est fatal et la proie tombe sur le sol, définitivement inanimée. Et même si la victime aurait pu produire un son, ça aurait été en vain : dans l’espace, personne ne vous entend crier…

Matrix

Matrix

Matrix est une saga qui a marqué son temps. Pour la première fois dans l’histoire, un film centré sur l’informatique et les mondes virtuels ne met pas en scène des geeks boutonneux, réfractaires à toute hygiène corporelle et s’exprimant dans un langage que personne hormis eux ne comprend. Au lieu de ça, les frères Wachowski (à cette époque, Larry n’était pas encore Lana) ont réussi à construire une intrigue profonde, un monde cohérent, dans lequel monde réel et monde virtuel cohabitent, se croisent, et parfois même se confondent.